Déformations de la colonne vertébrale :

lordose, scoliose ou cyphose sont observées chez les lapins

 

Esther van Praag, Ph.D. 

 

MediRabbit.com est uniquement financé par la générosité de donateurs.

Chaque don, peu importe sa taille, représente une contribution considérable et aidera à la poursuite de la recherche sur les maladies, les soins, et la santé des lapins.

Merci 

Attention: Cette page peut contenir des images qui peuvent heurter la sensibilité de certaines personnes.

Différents types de déformations de la colonne vertébrale ont été observés chez les lapins :

·        Lordose, courbure d’une partie de la colonne vertébrale vers l’intérieur du corps.

·        Scoliose, courbure latérale de la colonne vertébrale.

·        Cyphose, courbure atypique au niveau thoracique où la colonne forme une bosse vers l’extérieur du corps.

Le degré de déformation est variable et peut aller de léger et à peine visible à sévère avec des problèmes de locomotion. L’origine de ces déformations congénitales n’est pas bien comprise. Il peut être lié à un manqué de calcium dans la nourriture, une malabsorption du calcium au niveau de l’intestin, un manque d’exercice, une mauvaise posture lié à une cage trop petite par rapport à la taille du lapin, ou des défauts génétiques. Les femelles semblent plus souvent affectées par ces déformations de la colonne vertébrale que les mâles. Ceci semble lié à une demande plus élevée du corps en calcium, surtout durant la gestation et la période de lactation.

Un examen physique et la palpation de la colonne vertébrale permet de détecter ces déformations. Des radiographies de l’abdomen permettent de confirmer le diagnostic.

Signes cliniques

Les lapins affectés par une lordose, scoliose ou cyphose hésitent parfois à se déplacer, à entretenir leur pelage et peuvent rester dans un endroit sans bouger. Ceci est lié à la douleur. En conséquence, leur appétit est réduit et leur pelage à un aspect mal entretenu. Dans la région périnéale, l’accumulation d’urine brûle la peau et les poils tombent. L’odeur de l’urine mélangée aux crottes peut attirer certaines mouches à viande, qui en profitent pour pondre leurs œufs sur la peau endommagée. La myiase, une condition terrible avec un pronostic vital engagé.

Si la déformation est sévère, le lapin est peu enclin à se déplacer et sa démarche peut être affectée.

Traitement

Il n’y a pas de traitement pour les déformations de la colonne vertébrale chez les lapins.

La douleur causée par la déformation ou la démarche difficile peut être soulagée par l’administration d’analgésiques anti-inflammatoires non-stéroïdes comme la méloxicame ou le carprofène.

Les lésions cutanées causées par l’urine et les matières fécales doivent être nettoyées et désinfectées. Les poils sales doivent être enlevés délicatement. Une crème ou de la Vaseline peut être appliquée sur la peau pour la protéger de l’humidité. Si une infection bactérienne secondaire se développe, des antibiotiques doivent être donnés au lapin.

Lordose

 

MediRabbit.com

Lapin Fauve de Bourgogne présentant une déformation de la colonne vertébrale.

Lorsque les doigts sont passés le long de la colonne vertébrale, celle-ci est concave. On distingue bien que les os des épaules sont très proches, entourant presque la colonne vertébrale. Il devient difficile ou impossible de passer un doigt entre eux.

Pépin

décrit par Cécile Gruhier - Belgique

Pépin a été récupérée à la spa en mars, mais nous avons tout de suite vu ses difficultés à se servir de ses pattes arrières (âge estimé par le vétérinaire: environ 4 mois). Elle se trainait avec ses pattes avant, pattes-arrière rassemblées sous le ventre. Nous l'avons tout de même prise avec ses copines, et son état est resté stationnaire, avec même une amélioration de sa mobilité jusqu'en septembre.

   

Cécile Gruhier

Photo de Pépin et vidéo montrant sa démarche difficile, prise quelques jours avant la décision d’abréger ses souffrances.

Les radiographies de Pépin, vues latérales et dorso-ventrales, montrent la déformation sévère de la colonne vertébrale. Un lapin avec une telle anomalie développe souvent une parésie des membres inférieurs qui progresse avec le temps. La dégénérescence des disques vertébraux (spondylarthropathie) contribue à la démarche difficile. Le lapin aura de la peine à soigner son pelage et à récupérer les caecotropes.

 

 

Dr Maassen, cabinet Grodisiabois, Liège (Belgique)

 

Lapin souffrant de lordose thoracique, une courbure de la colonne vertébrale vers l’intérieur du corps, accompagné de parésie des membres inférieurs.

 

Septembre, apparition de cristaux de calcium dans les urines.

Traitement/changement de nourriture/ lavages quotidiens.... rien à faire. Son état ne s’améliorait pas malgré le suivi régulier, et ses pattes arrières ont petit à petit recommencé à se bloquer, avec des chutes régulières. Mais elle mangeait bien, jouait encore, avec des hauts et des bas, on a donc gardé espoir.

Février, en moins de 2 semaines, son état est devenu catastrophique, elle tombait souvent et la laver a commencé à ressembler à de la torture... on a préféré arrêter là et elle a été humainement endormie.

 

 

Septembre, apparition de cristaux de calcium dans les urines.

Traitement/changement de nourriture/ lavages quotidiens.... rien à faire. Son état ne s’améliorait pas malgré le suivi régulier, et ses pattes arrières ont petit à petit recommencé à se bloquer, avec des chutes régulières. Mais elle mangeait bien, jouait encore, avec des hauts et des bas, on a donc gardé espoir.

Février, en moins de 2 semaines, son état est devenu catastrophique, elle tombait souvent et la laver a commencé à ressembler à de la torture... on a préféré arrêter là et elle a été humainement endormie.

 

Scoliose : Suzi

La courbure de la colonne vertébrale peut être plus ou moins sévère chez les lapins. Cette déformation est sous le contrôle de plusieurs gènes, qui peuvent être hérités par les lapereaux. Il est ainsi recommandé de ne pas utiliser les lapins affectés par ce problème pour l’élevage et la reproduction.

Kim Chilson

 

Vidéos montrant la démarche inhabituelle de Suzi, une lapine de 8 ans souffrant d'une déformation sévère de la colonne vertébrale.

 

Vue latérale de la déformation de la colonne vertébrale :

 

La radiographie dorso-ventral de Suzi montre une sévère déviation latérale de la colonne au niveau du thorax :

Kim Chilson – Dr. B. Langhofer (The Scottsdale Veterinary Clinic, Scottsdale, AZ, USA)

Découverte lors de l’autopsie d’un lapin :  

Dr. Manfred Andratsch, Austria

 

Scoliose de la colonne vertébrale chez un lapin. La déviation latérale est légère, avec une courbure sur le côté et vers l’intérieur du corps du lapin, qui n’était pas visible sur le lapin vivant, seulement lors de la palpation de la colonne et en la suivant du doigt. Gauche : structure normale de la colonne vertébrale. Milieu et droite : courbure anormale de la colonne vertébrale.

Lapin soufrant de cyphose

 

Dermod Malley FRCVS, Royal Veterinary College, London, UK

Lapin souffrant de cyphose thoracique, une courbure de la colonne vertébrale vers l’extérieur du corps provoquant une bosse dorsale.

 

Remerciements

Toute ma gratitude à Kim Chilson (USA) et Cécile Gruhier (Belgique) pour leur information, photos, vidéos et radiographies de leurs lapins souffrant de déformations graves de la colonne vertébrale.

 

 

 

e-mail: info@medirabbit.com