Fracture d'os de membres et insertion de clous dans l'os

 

 

Esther van Praag Ph.D.


MediRabbit.com est uniquement financé par la générosité de donateurs.

Chaque don, peu importe sa taille, représente une contribution considérable et aidera à la poursuite de la recherche sur les maladies, les soins, et la santé des lapins .

Merci 

   

ATTENTION: cette page peut contenir des images qui peuvent être pénibles pour certaines personnes.

Les lapins sont des animaux de proie, qui doivent être capables de courir rapidement pour s’enfuir. Leurs membres sont puissants, alors que leur squelette est léger et comprend seul 7 à 8% du poids corporel. En comparaison, le squelette d’un chat prend entre 12-13% de son poids corporel. Par conséquent, les membres et la colonne vertébrale sont plus souvent sujets à des fractures que chez les autres animaux.

Akira Yamanouchi

 

Lapin avec une patte avant cassée.

Les blessures du dos se font généralement au niveau lombaire. Des problèmes de santé additionnels, tels que l’ostéoporose et/ou un régime alimentaire pauvre en calcium rendent les os fragiles et une fracture peut se faire si le lapin panique, s’il est retenu de façon inappropriée ou est porté et s’enfuit. Il en résulte une paralysie des membres inférieurs, accompagnée de rétention ou d’incontinence urinaire

La fracture du tibia est un autre danger. Elle est souvent causée par une manipulation impropre du lapin ou lorsqu’un membre se coince entre les barreaux de la cage. Les fractures des membres sont souvent multiples (plus de deux morceaux). Les fractures des membres inférieurs sont souvent ouvertes, due à la présence réduite de tissu mou. Ces fractures sont difficiles à réparer, et requièrent de la patience afin de ne pas endommager plus les tissus déchirés. Les plaies doivent être désinfectées et l’os fracturé doit être cloué ou éclissé s’il s’agit d’un membre inférieur. Une ostéomyélite ou une gangrène gazeuse peut rapidement se développer et doit être traitée avec des antibiotiques à large spectre appropriés. Il est recommandé de faire une culture bactérienne, afin de déterminer les bactéries (aérobies ou anaérobiques) qui contaminent la blessure.

Diagnose et premiers soins

Un lapin avec un membre fracturé ne représente pas une urgence médicale, à moins qu’il soit dans un état de choc, saigne ou présente des problèmes respiratoires et/ou cardiovasculaires. L’administration d’analgésiques est recommandée, afin de réconforter le lapin et de le garder tranquille.

Des radiographies et un examen physique et neurologique complet doivent être fait afin d’estimer les dommages, le traitement à suivre et le pronostic de guérison.

 

Akira Yamanouchi

Akira Yamanouchi

Radiographie d’une double fracture de la patte avant: cubitus and radius (flèche) fracturés

Fracture au niveau du phalange proximal

Sandy Minshull

X-rays d’un lapin présentant une fracture du fémur (flèche)

 

Fixation intramédullaire de l’os fracturé

La technique du clouage intermédullaire est fréquemment appliquée chez les petits animaux, car elle est relativement simple. Elle requiert néanmoins de la patience et une expertise certaine, associée à une bonne compréhension de la biomécanique et de la guérison des fractures.

La fixation intramédullaire est idéale chez les lapins, car l’implant permet de supporter le poids du corps, même si le temps de guérison est plus long. Les méthodes préférentielles utilisent les clous de Steinmann ou le cerclage de Kirschner, et non le clouage partiel avec des clous effilés. Chez les lapins nains ou de petites races, le clou peut être remplacé par une aiguille hypodermique. Le clou ou l’aiguille doit néanmoins occuper au moins 70% du centre médullaire.

Insertion rétrograde d’un clou de Steinmann

Sortie du clou de l’os, à travers la peau

Insertion normograde, permettant de contrôler la direction d’insertion du clou

Insertion normograde, permettant de contrôler la direction d’insertion du clou

Akira Yamanouchi

Le clou de Steinmann est généralement inséré à la main  ou au moyen d’une pince de Jacobs. Le clou peut être inséré soit au niveau de la fracture (insertion rétrograde) ou à l’extrémité de l’os (insertion normograde) et être conduit à travers le site de la fracture. La partie protubérante du clou est coupée, afin d’éviter des dommages à la peau, d’empêcher le développement d'infections bactériennes ou d’interférer avec l’articulation, à moins qu’une fixation externe ne soit utilisée. Dans ce cas, l’extrémité protubérante est laissée en place.

Akira Yamanouchi

Radiographie d’un membre convalescent, avec fracture dans la partie inférieure du membre

Sandy Minshull

Radiographie d’un membre fracturé avec clou de Steinmann

Les techniques chirurgicales pour les fractures ouvertes requièrent des conditions de travail stériles, accompagnées de lavages abondant du site de l’opération.

Selon le site de fracture, des bandages rembourrés, autoadhésifs ou un plâtre peut être utilisé.

Soins post-chirurgicaux

Les soins post-chirurgicaux incluent un examen régulier du membre convalescent, afin de déceler la présence d’une infection bactérienne, un déplacement du clou et/ou de la broche immobilisatrice et la convalescence de la fracture. La décision d’enlever le pin se fait sur base d’un examen radiographique approfondi. Souvent 6 semaines suffisent. Dans de rares cas ou si la santé du lapin est affectée, le clou (tige) est laissé en place.

Sandy Minshull

Herman (à gauche) se remettant d’une chirurgie réparatrice d’une fracture du fémur

La douleur est un signal qui entraîne une utilisation moindre de la partie douloureuse du corps, afin d’éviter des dommages plus grands. Elle est délétère, le manque d’exercice et la présence de spasmes conduisant à un affaiblissement général, une perte de tonus musculaire et des dommages irréversibles. La douleur entraîne de plus une diminution de l’appétit et de la prise d’eau, et il est important de maintenir le lapin bien hydraté. Il est ainsi important d’administrer des médicaments contre la douleur. Il existe un vaste choix pour les douleurs orthopédiques:

     Opioïdes:   

-     Butorphanol;

-     Buprenorphine.

     Anti-inflammatoires sans stéroïde:

-     Flunixine;

-     Meloxicam;

-     Aspirine.

 

Voir “ Médicaments analgésiques sûrs pour le lapin” pour les dosages.

Remerciements

Toute ma gratitude à Sandy Minshull et Akira Yamanouchi (Veterinary Exotic Information Network), pour leur permission d’utiliser leur matériel photographique. Merci également au lapin Herman, âgée de 11 ans.

Information complémentaires

Flecknell P. BSAVA Manual of Rabbit Medicine and Surgery, UK: British Small Animal Veterinary Association; 2000.

Hillyer E.V. and Quesenberry K.E. Ferrets, Rabbits, and Rodents: Clinical Medicine and Surgery, New York: Saunders; 1997.

Manning P.J., Ringler D.H., Newcomer C.E. The Biology of the Laboratory Rabbit, New York: Academic Press; 1994.

Richardson V., Rabbits: Health, Husbandry and Disease. Blackwell Science; 2000.

 

e-mail: info@medirabbit.com